Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close
Découvrir

Les modèles
à coudre soi-même

Les modèles
à tricoter soi-même

Les modèles
à broder soi-même

des modèles

simples

Parce que coudre, tricoter et broder ne sont plus des activités réservées aux mains de fée expertes.

Nous avons la volonté de décomplexer la couture, le tricot ou la broderie en ne vous faisant profiter que du meilleur. Un maître mot : Se faire plaisir ! Pour la couture, les tissus sont prédécoupés et il suffit de les assembler. Les modèles sont ainsi simples et rapides à réaliser avec toutes les fournitures nécessaires si vous optez pour le kit. Un livret clair et plaisant avec les étapes détaillées pas à pas. Petit plus, n’hésitez pas à faire un tour sur la page des vidéos pour apprendre les techniques nécessaires à la réalisation de vos ouvrages. Quelle satisfaction ensuite d’offrir ou de profiter vous- même de vos créations !

des modèles

tendances

Parce que coudre, tricoter et broder ne sont plus des activités seulement réservées à nos grands-mères.

Nous proposons des formes et des couleurs qui s’inscrivent dans l’air du temps et qui répondent à nos envies du moment. Les détails sont choisis avec soin : métallerie or, boutons en nacre, fil à coudre en coton. Les matières sélectionnées sont naturelles (nacre, coton, laine mérinos, métal, bois, bambou). La gaze de coton est certifié Oeko tex, premier label mondial visant à garantir les qualités humano- écologiques des textiles. Enfin, nous essayons d’approvisionner le plus possible localement avec notre laine française traçable et de qualité ou encore le fil DMC, fleuron de l’industrie made in France.

des modèles

personnalisables

Parce que c’est encore mieux quand nos ouvrages sont faits maison ET personnalisés.

Rendez votre pièce unique en brodant un message et / ou des motifs où vous le souhaitez avec notre kit broderie. Pour soi-même ou pour offrir !

Découvrir

Histoire de Passionnés #3 : Rencontre avec Mademoiselle Sixt

Publié le : 27/04/2021 - Catégories : Blog

La couture n’est pas réservée qu’aux grand-mères ! C’est un des messages forts que porte la maison Filomène Ateliers. Et pour cette 3ème édition d’Histoire de passionnés, nous avons décidé de mettre des images sur ces mots en vous présentant une jeune créatrice couturière et étudiante : Sixtine, créatrice de Mademoiselle Sixt. 

        

       

PLACE AUX PRÉSENTATIONS ! 

• Ta marque est toute jeune et notre communauté ne te connait peut-être pas encore. Pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Sixtine et j’ai 21 ans. Étudiante lilloise, je suis très dynamique, je déteste m’ennuyer et je suis tout le temps souriante et positive! Je me suis mise à la couture il y a un peu plus d’un an (c’est donc assez récent !) et je réalise à la main et à la machine toutes sortes d’accessoires en tissu (chouchous, bandeaux, nœuds papillon, bracelets manchettes…) pour ma marque :  Mademoiselle Sixt.

      

    

• Si tu devais décrire ton univers  en 3 mots ? 

Mon univers est: 

Coloré: je m’habille énormément avec des vêtements colorés, et j’adore avoir des accessoires qui le sont tout autant.

Authentique: car la plupart de mes tissus sont des tissus de récupération ou des vêtements recyclés. Mon but est dans un premier temps de pouvoir donner une seconde vie aux tissus qui étaient dans mes placards et ceux de ma grand-mère, et dans un second temps de proposer des modèles uniques qui ne seraient pas semblables à ceux réalisés par d’autres créatrices.

Accessible: Du côté financier - car je ne réalise pas cette activité pour l’argent - je voulais proposer des prix abordables mais également du côté produit, de par sa large gamme de couleurs pour satisfaire un maximum de clientes !

     

         

• Comment t’est venue l’idée de te lancer dans la couture, mais aussi l’entrepreneuriat ? D’où te viennent ces passions ?

    

Lors du premier confinement, j’ai demandé à ma maman si elle pouvait me coudre un chouchou. Elle m’a alors présenté tous les tissus que nous avions à la maison, et je lui ai littéralement demandé de me faire un chouchou dans chaque tissu, afin d’avoir un chouchou assorti à chacune de mes tenues. 

   

 

    

Elle a alors choisi la solution la plus rapide, qui était de m’apprendre à coudre. J’ai adoré ça et je ne me suis pas arrêtée à quelques chouchous pour moi : Après avoir fabriqué autant de chouchous que de tenues que je porte, j’en ai ensuite fait pour mes copines, puis j’ai créé ma page instagram @mademoisellesixt afin de pouvoir poster et vendre tous les modèles que j’avais réalisés. 

   

 

   

   

Cela m’a beaucoup aidée à m’occuper lors du confinement, mais je ne me suis pas arrêtée après ça. J’ai continué à créer des nouvelles collections de chouchous, des nouveaux produits, etc…

    

• Avoir sa propre entreprise à 21 ans est très impressionnant, qu’est-ce qui te rend le plus fière dans cette aventure ?

    

Je suis très fière de la création de mon site internet e-commerce mademoisellesixt.fr, et son lancement le 14 janvier 2021.

J’ai eu la chance de pouvoir rencontrer des personnes qui m’ont aidée pour l’élaboration de ce site, et j’ai également pu y mettre ma personnalité. A la suite du lancement du site, j’ai eu énormément de retours positifs, et c’est à ce moment là que je me suis vraiment rendu compte de tout le travail que j’avais réalisé, de la création de mes collections au dépôt de ma marque et son développement commercial.

    

   

    

CONCILIER ÉTUDES, COUTURE ET ENTREPREUNARIAT

     

• La vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille, et encore moins quand on doit concilier cette vie avec ses études. Quelles difficultés as-tu rencontré en te lançant dans l'auto-entreprenariat ?

     

Déjà, la grosse difficulté pour moi, c’était le côté administratif et mon manque de connaissance dans ce domaine. J’ai alors eu besoin d’aide afin de me déclarer et de déclarer ma marque.

    

    

Une des grandes difficultés que peuvent rencontrer les entrepreneurs, c’est le financement, mais je me suis toujours débrouillée pour qu’il ne me freine jamais dans mon activité.

J’ai toujours proposé des tarifs qui me permettaient de rentabiliser le coût de mes produits et je ne fais pas cette activité pour l’argent. J’ai alors dépensé et réinvesti uniquement ce que j’avais gagné et pas plus. J’ai également eu plusieurs contacts qui m’ont permis d’économiser de l’argent : tout d’abord ma maman, qui me prêtait tout son matériel de couture, avant que j’ai les moyens de m’acheter ma propre machine à coudre. Et ensuite un ami m'a aidé pour la réalisation de mon site internet.

    

• Comment arrives-tu à concilier études, couture et entreprise ? 

    

Les études passent évidemment avant mon entreprise. Mais étant donné que la plupart de mes cours se font en visio, cela me fait gagner beaucoup de temps pour réaliser mes commandes à côté.

    

      

La couture m’aide également à rester concentrée sur mes cours en visio. Une journée derrière un écran c’est trèèèèès long, et je suis facilement déconcentrée par autre chose…alors que si je fais de la couture en même temps que mon cours (lorsqu’il ne faut pas écrire bien sur) cela m’aide à rester attentive.

    

CONSEILS ET RECOMMANDATIONS

   

• Quel conseil donnerais-tu aux couturières qui souhaitent se lancer dans la vente de leurs créations ? 

     

De ne surtout pas oublier de faire passer leur personnalité et leur passion avant tout, cela se remarquera! Dans le milieu de la couture (et plus particulièrement de la création de chouchous), il y a beaucoup de créatrices qui proposent les mêmes gammes de produits. Ce qui fera la différence, c’est la personnalité que l’on y apporte.

   

 

     

• Quels sont tes conseils pour les couturières - étudiantes qui souhaitent développer leur activité sans perdre de vue leurs objectifs, tant entrepreneuriaux que scolaires ?

    

Côté entrepreneurial, il ne faut pas essayer de brûler les étapes. De mon côté, je note les idées que j’ai, à plus ou moins long terme, et j’essaye de les hiérarchiser pour ne pas tout mélanger. Ma qualité d’organisation m’a également beaucoup aidée dès le début, cela m’a permis de ne jamais me faire rattraper par le temps. 

    

Côté scolaire, je fais des études qui me passionnent, j’ai alors toujours réussi à mettre celles-ci en premier plan face à mon activité, même si parfois j’aurais préféré tout arrêter pour ne travailler que pour mon entreprise. Mais je sais que j’ai commencé mes études dans un but bien précis, et je ne m’enlève pas ces objectifs de la tête.

    

   

     

    

PERSPECTIVES D’EVOLUTION - What’s next ?

   

• Après le lancement de ton site internet, quelles sont tes futures aspirations pour Mademoiselle Sixt ? 

    

Tout d’abord, mon premier gros objectif est de m’implanter dans une boutique lilloise. De plus en plus de boutiques proposent des produits faits main par des créateurs de la région, cela peut être une superbe opportunité pour faire grandir ma marque.

J’ai également réfléchi à une nouvelle collection, mais qui n’est pas prévue pour tout de suite.

    

     

Enfin, j’ai pleins d’idées en tête dans le but d’agrandir la gamme, de proposer de nouveaux accessoires et de pouvoir permettre à chacun de trouver son bonheur dans mes produits.

    

• Dans ta carrière professionnelle future, souhaites-tu continuer l’entreprenariat ? Si oui, dans ce même domaine ou dans d’autres ? 

   

Pour l’instant, je garde ce côté entrepreneurial pour mon activité de couture. Dans ma carrière professionnelle, je pense plutôt me diriger dans le secteur du marketing ou de la communication, mais dans le milieu du sport, car c’est une autre de mes passions.

    

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Menu

Partager

QR Code