Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

Les modèles
à coudre soi-même

Les modèles
à tricoter soi-même

Les modèles
à broder soi-même

des modèles

simples

Parce que coudre, tricoter et broder ne sont plus des activités réservées aux mains de fée expertes.

Nous avons la volonté de décomplexer la couture, le tricot ou la broderie en ne vous faisant profiter que du meilleur. Un maître mot : Se faire plaisir ! Pour la couture, les tissus sont prédécoupés et il suffit de les assembler. Les modèles sont ainsi simples et rapides à réaliser avec toutes les fournitures nécessaires si vous optez pour le kit. Un livret clair et plaisant avec les étapes détaillées pas à pas. Petit plus, n’hésitez pas à faire un tour sur la page des vidéos pour apprendre les techniques nécessaires à la réalisation de vos ouvrages. Quelle satisfaction ensuite d’offrir ou de profiter vous- même de vos créations !

des modèles

tendances

Parce que coudre, tricoter et broder ne sont plus des activités seulement réservées à nos grands-mères.

Nous proposons des formes et des couleurs qui s’inscrivent dans l’air du temps et qui répondent à nos envies du moment. Les détails sont choisis avec soin : métallerie or, boutons en nacre, fil à coudre en coton. Les matières sélectionnées sont naturelles (nacre, coton, laine mérinos, métal, bois, bambou). La gaze de coton est certifié Oeko tex, premier label mondial visant à garantir les qualités humano- écologiques des textiles. Enfin, nous essayons d’approvisionner le plus possible localement avec notre laine française traçable et de qualité ou encore le fil DMC, fleuron de l’industrie made in France.

des modèles

personnalisables

Parce que c’est encore mieux quand nos ouvrages sont faits maison ET personnalisés.

Rendez votre pièce unique en brodant un message et / ou des motifs où vous le souhaitez avec notre kit broderie. Pour soi-même ou pour offrir !

Découvrir

Kit de survie : les 20 mots indispensables à connaître en couture !

Publié le : 30/09/2020 - Catégories : Blog

Que ce soit en suivant un tuto sur Youtube ou en décodant un patron, nous pouvons rencontrer des mots qui ne nous évoquent rien. Or, cela peut nous bloquer dans la confection de notre ouvrage ou aboutir à un travail avec des détails visuellement douteux qui nous laisseront frustré(e)s et insatisfait(e)s.

C’est là que nous vous venons en aide. Eh oui, pas de panique ! Nous allons lister des mots indispensables à connaître lorsqu’on s’adonne à la couture, surtout pour les débutants qui sont motivés mais qui ne connaissent pas encore les termes et techniques spécifiques à la couture. 

Nos définitions ont été écrites par la main même de Margaux, fondatrice de Filomène Ateliers, avec pour seule consigne qu’elles doivent être comprises par les plus novices. En effet, avec le temps et l’expérience, les initiés et confirmés ne se rendent plus forcément compte que tout n’est pas si évident pour tout le monde ! C’est pourquoi nous avons estimé que tisser un beau lexique fait maison, rien que pour vous, serait vraiment top ! Bonne lecture :) 





LE MATÉRIEL



1. Canette : Petite bobine que l’on positionne sous l’aiguille de la machine à coudre et qui dévide le fil du dessous. Pour coudre à la machine, on a effectivement besoin de 2 fils: celui de la bobine qui vient coudre le tissu par-dessus et celui de la canette qui vient donc par dessous. Il s’agit de bien apprendre à la positionner avant de démarrer la couture. 

vidéo “Débuter avec sa machine






2. Découd vite : petit outil avec une pointe qui permet de découdre son ouvrage pour notamment réparer des erreurs ou pour ouvrir une boutonnière.

vidéos “Réparer ses erreurs” et “coudre une boutonnière



3. Pattemouille : morceau de coton humidifié dont on se sert comme tampon pour repasser un tissu. Il est par exemple utilisé chez nous  pour la gaze de coton prune avec des pois enduits or qui fondent sous le contact direct du fer. La pattemouille permet de repasser tout en préservant les pois dorés. On peut aussi utiliser un torchon blanc ou une pièce de tissu en coton blanc si on n’a pas de pattemouille chez soi ou, si possible, repasser sur l’envers.



4. Pied de biche : C’est la partie métallique de votre machine à coudre (M.A.C. pour les intimes !) que l’on abaisse sur le tissu pour le maintenir avant de le coudre. L’aiguille passe à travers le pied de biche pour piquer le tissu. Il existe plusieurs types de pieds de biche: celui pour le point droit (le point basique) ou aussi par exemple le pied à boutonnière pour coudre une boutonnière.

vidéos Faire ses 1ers pas avec sa machine à coudre” et “Coudre une boutonnière





COUDRE



5. Epingler : Fixer 2 couches de tissus avec des épingles. C’est une étape nécessaire avant de passer à la machine à coudre pour piquer.



6. Piquer : Tout simplement coudre à la machine avec un point droit (sélectionner le point en pointillé sur votre machine). 

  vidéo Faire ses 1ers pas avec sa machine à coudre



7. Point arrière : C’est le noeud que l’on fait pour consolider la couture et éviter que le fil ne s’échappe et défasse la couture. On le fait en début et fin de chaque piqûre: on pique quelques points en avant puis on fait quelques points arrière (avec le bouton de la machine) puis on repart en avant pour coudre. Puis arrivés à la fin de la couture, on repart en arrière quelques points de la même manière.



8. Surfiler : Coudre les bords de son ouvrage avec un point zig zag pour éviter qu’ils ne s'effilochent à l’usage ou à la machine à laver.

vidéo “Surfiler” 



9. End. contre end. : Souvent on rencontre cette abréviation dans les livres de couture ou les tutoriels. Elle signifie “endroit contre endroit”. Chaque tissu possède une face endroit et une face envers. En couture, on positionne souvent un tissu endroit contre endroit (on voit l’envers des tissus) avant de l’épingler puis de le piquer. Il est facile de distinguer l’envers de l’endroit lorsque le tissu est imprimé ou possède un motif. Pour la gaze de coton, en revanche, il n’y a pas d’endroit ni d’envers.



10. Cranter : Faire des petites fentes aux ciseaux dans la marge de couture dans les arrondis pour éviter les bosses et les rendre plus nets. Attention cependant à ne pas dépasser les points de couture ou le premier pli de l'ourlet pour que les coups de ciseaux restent invisibles.



11. Dégarnir : Couper les marges de couture dans les angles avant de retourner votre ouvrage. Vous pouvez couper le plus près possible des points de couture en prenant garde de ne pas les dépasser pour que les coups de ciseaux restent invisibles.



12. Froncer : Ce sont les plis que l’on fait sur un vêtement. Chez Filomène, on utilise cette technique pour la blouse ou la robe. Il suffit d’augmenter la largeur de son point droit sur la machine à coudre (réglage de notre machine) en ne faisant qu’un point arrière au début de la ligne de couture mais pas de point arrière à la fin comme habituellement. On fronce ensuite en tirant délicatement sur le fil supérieur de la ligne de couture jusqu’à ce qu’elle atteigne la longueur désirée. Enfin, on répartit les fronces tout autour.





13. Coulisse : C’est un ourlet dans lequel on fait passer un lien. Dans nos produits par exemple, on fait passer un élastique tout autour de  la taille et des cuisses du bloomer ou encore des poignets de la blouse et la robe.







TEXTILE



14. Droit fil : C’est l'aplomb du tissu. Il est parallèle à la lisière du tissu. La lisière, elle, est le bord du tissu. Il faut bien suivre le sens du droit fil mentionné par une grande flèche sur les patrons pour assurer la tenue d’un vêtement.



15. Laize : Largeur d’un tissu d’une lisière à l’autre.



16. Biais : C’est une bande de tissu coupé dans la diagonale d’un tissu. C’est la partie la plus élastique du tissu. Il peut être plié en 2 ou en 4 et se positionner à cheval sur le bord d’un tissu pour une jolie finition. Comme sur notre bavoir par exemple.





17. Parementure : C’est un morceau de tissu qui vient renforcer la partie du vêtement. Chez Filomène, on coud une parementure sur le bord des bretelles pour pouvoir renforcer les boutonnières et éviter que le tissu ne se déchire.





LIRE UN PATRON



18. Crans : Ce sont les points de repère nécessaires lors de l'assemblage du vêtement que vous êtes en train de coudre. Il faut donc bien penser à couper des crans de 5mm au moment de la découpe du tissu sur patron ou de les marquer avec un crayon. 



19. Couper au pli : il faut plier le tissu en deux en faisant bien attention au sens du droit fil et positionner le côté du patron avec le repère de “couper au pli” sur le pli effectué. Une fois le morceau coupé, on le déplie et on a bien 2 parties symétriques. 



20. Marge de couture : C’est l’espace à laisser libre entre le bord du tissu et la piqûre. Chez Filomène, et en général, elle est à 1 cm. Les marges de coutures sont bien incluses dans nos patrons et vous pouvez donc bien couper en suivant les traits de la taille désirée.






Vous avez encore des interrogations sur le vocabulaire de la couture ? N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous répondre !




En attendant, nous vous souhaitons une fructueuse activité manuelle. 




À vos machines ! 

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Menu

Partager

QR Code