Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

close

Les modèles
à coudre soi-même

Les modèles
à tricoter soi-même

Les modèles
à broder soi-même

des modèles

simples

Parce que coudre, tricoter et broder ne sont plus des activités réservées aux mains de fée expertes.

Nous avons la volonté de décomplexer la couture, le tricot ou la broderie en ne vous faisant profiter que du meilleur. Un maître mot : Se faire plaisir ! Pour la couture, les tissus sont prédécoupés et il suffit de les assembler. Les modèles sont ainsi simples et rapides à réaliser avec toutes les fournitures nécessaires si vous optez pour le kit. Un livret clair et plaisant avec les étapes détaillées pas à pas. Petit plus, n’hésitez pas à faire un tour sur la page des vidéos pour apprendre les techniques nécessaires à la réalisation de vos ouvrages. Quelle satisfaction ensuite d’offrir ou de profiter vous- même de vos créations !

des modèles

tendances

Parce que coudre, tricoter et broder ne sont plus des activités seulement réservées à nos grands-mères.

Nous proposons des formes et des couleurs qui s’inscrivent dans l’air du temps et qui répondent à nos envies du moment. Les détails sont choisis avec soin : métallerie or, boutons en nacre, fil à coudre en coton. Les matières sélectionnées sont naturelles (nacre, coton, laine mérinos, métal, bois, bambou). La gaze de coton est certifié Oeko tex, premier label mondial visant à garantir les qualités humano- écologiques des textiles. Enfin, nous essayons d’approvisionner le plus possible localement avec notre laine française traçable et de qualité ou encore le fil DMC, fleuron de l’industrie made in France.

des modèles

personnalisables

Parce que c’est encore mieux quand nos ouvrages sont faits maison ET personnalisés.

Rendez votre pièce unique en brodant un message et / ou des motifs où vous le souhaitez avec notre kit broderie. Pour soi-même ou pour offrir !

Découvrir

Comment bien choisir ma machine à coudre ?

Publié le : 10/05/2021 - Catégories : Blog

C’est certainement la question que toutes les couturières se posent au moins une fois dans leur vie : comment choisir une machine à coudre. Entre termes techniques et multiples options, on a vite fait de se perdre sans l’accompagnement d’un expert en la matière. Alors Filomène vous démêle les informations superflues de celles nécessaires à connaître pour se lancer et faire le bon choix dans ce moment important de votre vie de couturière.


      

      Les questions à se poser avant de se lancer : 

Avant de foncer tête baissée dans la mercerie ou la manufacture la plus proche, il est important que vous vous posiez les questions suivantes :

* Une machine, oui, mais pour coudre quoi ?

* Quel est mon budget ?

* Quel est mon niveau de couture ?

    

     

En effet, il existe des milliers de modèles de machines, des plus bas prix aux plus hauts (dépassant parfois plusieurs milliers d’euros), et des plus simples d’utilisation aux plus complexes. De même que vous n’utiliserez pas la même machine pour coudre des petits chemisiers légers pour votre fille que des pièces de cuir pour votre biker préféré, vous n’utiliserez pas la même machine que vous soyez couturière aguerrie avec 30 ans d’expérience ou débutante enthousiaste. Ainsi le choix de votre machine est un choix qui doit être réfléchi et adapté à l’utilisation que vous en aurez. Rien de plus logique en somme !

   

Connaître les différents modèles qui existent, leurs avantages et leurs inconvénients

   

Parmi toutes les machines à coudre existantes, on distingue deux grandes familles : les machines à coudre mécaniques et les machines à coudre électriques.

   

   

• La machine à coudre mécanique

Généralement plus résistante qu’une machine électronique, elle aura néanmoins l’inconvénient d’être plus difficile à prendre en main : réglages manuels, difficulté à être précis… Si elle convient parfaitement aux couturières aguerries maîtrisant les machines et adeptes de la couture sur des ouvrages épais, elle pourra peut-être effrayer les novices en quête de simplicité. Toutefois, il faut garder en tête que des modèles de machines mécaniques très simples de prises en main existent, mais présentent des possibilités de créations parfois plus limitées.

     


• La machine à coudre électronique

Comme son nom l’indique, la machine électronique a pour caractéristique de centraliser tous les réglages sur un écran électronique, plus simple à prendre en main que des manettes et autres roulettes de réglage. Si elle peut présenter l’avantage d’être plus précise et plus facile de manipulation qu’une machine mécanique, il ne faut pas en oublier sa grande sensibilité, et sa plus grande fragilité, en faisant un modèle susceptible de moins bien vieillir dans le temps qu’un modèle mécanique. Enfin, la machine électronique peut présenter plus d’options qu’une machine mécanique en termes de broderies ou de coutures boutonnières automatiques par exemple.

         

Plus qu’une question d’utilisation ou de performance, la solidité et la durabilité mise à part, choisir entre mécanique ou électronique relève plus d’un choix de préférence que d’un choix basé sur le type d’ouvrage que vous voulez confectionner.

    

Les critères à prendre en compte pour choisir une machine adaptée à mon utilisation : 

Maintenant que vous avez mieux cerné votre profil d’utilisateur de machine à coudre, que vous connaissez bien votre budget et que savez quel type de modèle de machine pourrait vous convenir aux mieux, vous pouvez rentrer dans le vif du sujet. Ainsi, plusieurs critères peuvent rentrer dans l’évaluation de vos différentes alternatives :

   

• Les différents points de coutures ou d’options de broderie disponibles.

C’est certainement la première caractéristique qui nous vient en tête quand on pense à l’acquisition d’une machine de part l’évidence de sa nature : quels points voudrais-je retrouver sur ma machine ? 

      

Ne vous laissez pas charmer par la multitude de points et de broderies différentes qu’une machine peut présenter, car la plupart du temps, vous n’utiliserez que 2 ou 3 points maximum. Ainsi, concentrez-vous au maximum sur les points qui vous sont nécessaires, sans vous laisser tenter par des broderies, points ou encore options de boutonnières que vous n’utiliserez jamais, ou très peu, ou que vous préférez réaliser à la main.

Selon nous, les points indispensables :

* Point droit
* Point zigzag
* Boutonnière

Selon nous, les points qui peuvent également vous être utiles :

* point surjet, pour surfiler les bords de vos tissus
* point stretch (élastique) pour travailler des tissus extensibles comme le jersey

    
• Le poids de la machine (et par conséquent sa solidité)

Plus une machine est lourde, plus on considérera qu’elle est solide (composants dans des matériaux plus lourds et donc plus solides que du plastique, plus léger). Ainsi, le poids d’une machine peut vous donner un indice sur les précautions que vous devrez prendre lors de son utilisation et sa potentielle durée de vie. Aussi, cela peut vous informer sur la facilité à réparer votre machine en cas de casse ou de panne : des pièces de plastiques cassées sont souvent non réparables et parfois non remplaçables, contrairement à d’autres matériaux pouvant supporter une soudure, un limage, etc.

    




    


• L’emplacement de la canette

La canette est la pièce de votre machine qui va permettre de créer la couture par le dessous, à l’inverse de la bobine qui viendra créer la couture depuis le dessus de votre tissu. On trouve deux configurations de canettes : l’une où il est facile d’observer la quantité de fils restant sur votre canette, et l’autre où cela n’est pas possible. 

Il peut s’avérer fastidieux de devoir ouvrir sa machine à mainte reprises pour vérifier qu’il vous reste du fil, et cela peut s’avérer encore plus frustrant lorsque vous ne vous rendez pas compte que celle-ci est vide. Ainsi, d’un côté pratique on pourra privilégier la configuration vous laissant la bobine apparente et/ou facile d’accès.

   

  
• Le nombres de pieds presseurs

A l’instar du nombre de points et de broderies possibles, les fabricants de machines peuvent tenter de vous amadouer avec un grand éventail de pieds presseurs disponibles. A nouveau, veillez à vous concentrer uniquement sur les pieds que vous seriez susceptibles dans votre pratique de la couture ! (nous vous recommandons surtout le pied de biche basique, le pied boutonnière, et le pied zip invisible).

   

   


• Le bruit

Un critère auquel on ne pense pas forcément, mais qui a su se faire une petite place notamment grâce à la situation actuelle du télétravail : l’importance du bruit, ou plutôt du silence, des machines que nous pouvons utiliser au quotidien. Qu’il puisse vous gêner vous, ou les personnes qui se trouvent dans la pièce dans laquelle vous cousez, le bruit de votre machine, bien qu’il ne soit pas votre préoccupation première de votre achat, doit faire partie des éléments à prendre en compte dans votre choix.

    

Quelques derniers petits conseils...

• Plutôt une machine neuve ou d’occasion ?

Vous nous connaissez, chez Filomène on est partisans de l’upcycling et du recyclage. Ainsi, on ne vous déconseillera jamais de passer par la récup pour acquérir une machine ! Simplement, veillez à pouvoir tester la machine afin de vérifier son bon fonctionnement. Enfin, si vous connaissez déjà son précédent propriétaire, vous serez bien plus confiant et à même de juger du bon entretien de la machine.



• Aller en magasin demander l’avis d’un expert

Il existe de multiples magasins revendant des machines (merceries, boutiques indépendantes, ou même grande distribution) mais si vous voulez investir sans vous tromper, nous vous conseillons fortement de passer directement par des manufactures de machines : vous pourrez y rencontrer des experts de la manufacture connaissant parfaitement chacun des modèles, et il pourra vous guider vers le modèle qui vous correspondra le mieux. Attention néanmoins aux magasins de grande distribution : les machines que vous y trouverez sont plus susceptibles de comporter des pièces de plastiques, et donc comme nous l’avons précisé avant, d’être moins solides. Elles seront donc adaptées à des projets occasionnels et en restant dans la limite du niveau débutant.

   

   

• Tester la machine !

On ne vous le dira jamais assez, mais si vous avez l’occasion de pouvoir tester les modèles, foncez ! 

   

Et surtout, une fois votre machine acquise, lisez la notice… et suivez nos tutos !

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Menu

Partager

QR Code